Les Syndicats

La commune de Beaulieu-sur-Oudon adhère à plusieurs syndicats et/ou groupements de communes dont vous trouverez la liste ci-dessous :
Merci de cliquer sur leurs noms pour plus d’informations

Bassin de l’Oudon

Communauté de Communes du Pays de Loiron

Syndicat D’Électrification et du Gaz de la Mayenne

SIVU (regroupement des communes de LOIRON-RUILLÉ-LE-GRAVELAIS-ST CYR LE GRAVELAIS et BEAULIEU-SUR-OUDON) pour la création et le fonctionnement de la Maison Médicale située à LOIRON – La Chapelle-du Chêne (voir article en fin de page)

FDGDON (Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles)


MAISON MÉDICALE

Les communes luttent ensemble contre le désert médical

Journaliste : Mikaël PICHARD.

La maison médicale, en cours de finition, ouvrira début janvier. Il y avait urgence à Loiron qui compte aujourd’hui 1 530 habitants.

Chacune de leur côté, c’était voué à l’échec. À quatre, c’est devenu possible. Loiron, Beaulieu-sur-Oudon, Ruillé-le-Gravelais et Saint-Cyr-le-Gravelais ont uni leur force pour constituer une maison médicale. Elle est située à Loiron, à côté de la route de Rennes, à la Chapelle du chêne. Un vrai plus pour Loiron qui a franchi le cap des 1 500 habitants en 2011 (ils sont 1 530 aujourd’hui).

Pas d’orthophoniste

Cette maison médicale ouvrira début janvier. Sa vocation est d’accueillir deux médecins, un kiné, une infirmière, une orthophoniste. Une des grandes salles du premier étage abritera le Clic (services pour les personnes âgées). Dans ces quatre communes situées dans la deuxième couronne lavalloise, il y avait urgence en matière d’offre médicale.

Le pays de Loiron ne compte aucun orthophoniste. « Mis à part à Loiron, nos communes n’ont plus de médecin », indique Simone Thireau. La maire de Saint-Cyr-le-Gravelais est à la tête du Sivu, le syndicat intercommunal à vocation unique, qui gère cette future maison médicale.

« Pas de solution miracle »

« Certes, ce n’est pas parce que l’on fait une maison de santé que les professionnels vont venir. Mais, si on ne faisait rien, il était certain que personne n’allait venir , commente Simone Thireau, élue lucide mais déterminée. Nous devons aussi penser aux générations futures. »

La maison médicale possède des atouts géographiques. Extrêmement bien située près de la départementale 57, elle est aussi toute proche de la pharmacie de Loiron. Une fois finie d’être rénovée intérieurement de fond en comble – l’endroit abritait avant une pépinière d’entreprises – reste LA difficulté. Attirer des professionnels. « Il n’existe pas de solution miracle », reconnaît Bernard Bourgeais, adjoint au maire de Loiron en charge des finances.

Le médecin de Loiron, également maire de la commune, travaillera dans cette maison médicale. Reste à en trouver au moins un autre, ainsi qu’un kiné et un orthophoniste.

« Grâce à cette maison médicale, nous voulons assurer la permanence des soins sur notre territoire », poursuit Bernard Bourgeais. Pour y arriver, Loiron, Beaulieu-sur-Oudon, Ruillé-le-Gravelais et Saint-Cyr-le-Gravelais ont choisi de travailler main dans la main.

Propos recueillis par Mikaël PICHARD Journaliste

 

 

Les commentaires sont clos.